Connexion

L’obligation de déclaration d’emploi pour les travailleurs handicapés

Décret le 5 novembre 2020 pour préciser les modalités de la déclaration d’emploi des travailleurs handicapés.

Une obligation légale ancienne fixe que les entreprises de plus de 20 salariés, doit employer 6% de travailleurs handicapés.

Et, depuis 1er janvier 2020, tous les employeurs doivent déclarer leur effectif total des bénéficiaires de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés.

  • Déclarations

Le décret du 5 novembre 2020 apporte des précisions sur les déclarations relatives à l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (DOETH) exigibles à compter du 1er janvier 2021.

– La DOETH établie au titre de l’année 2020 doit être effectuée pour la période d’emploi du mois de mai 2021.
– Par conséquent, la DOETH annuelle de 2020 doit être effectuée via la DSN mensuelle exigible le 5 ou 15 juin 2021 au titre de la période d’emploi de mai 2021.

Pour rappel : le code du travail prévoyait que la déclaration de l’année N devait intervenir au cours de la période d’emploi de février N+1, soit les 5 et 15 mars de l’année N+1.
Nota bene : l’Urssaf et l’Agefiph ont publié un guide pour aider les entreprises à effectuer leur déclaration.

  •  De nouvelles dépenses déductibles

Le même décret permet à l’employeur de déduire de la contribution annuelle de l’entreprise, les dépenses relatives à l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés comme :

– Les frais de participation à des évènements promouvant l’accueil, l’embauche directe et le maintien dans l’emploi de travailleurs handicapés dans l’entreprise ;
– Les frais de partenariat avec des associations œuvrant pour la formation, l’insertion sociale et professionnelle de personnes handicapées que l’employeur accueille ou embauche
– Les frais des actions concourant à la professionnalisation des travailleurs handicapés.

Par conséquent, l’employeur peut déduire ces dépenses dans la limite de 10% HT de sa contribution annuelle.
Attention : Ce texte est une synthèse des informations fournies par les sites web du gouvernement, seuls canaux de référence irremplaçables.

Rappel : ces déductions s’ajoutent à celle prévues par l’article D 5212-23 du code du travail à savoir :

– La réalisation de diagnostic et de travaux afin de rendre les locaux de l’entreprise accessibles aux bénéficiaires de l’obligation d’emploi ;
– Au maintien dans l’emploi au sein de l’entreprise et à la reconversion professionnelle de bénéficiaire de l’obligation d’emploi par la mise en oeuvre de moyens humains, techniques ou organisationnels compensatoires à la situation de handicap (sont exclues les dépenses déjà prises en charge) ;
– Aux prestations d’accompagnement des bénéficiaires de l’obligation d’emploi, aux actions de sensibilisation et de formation des salariés réalisées par d’autres organismes pour le compte de l’entreprise afin de favoriser la prise de poste et le maintien dans l’emploi des bénéficiaires de l’obligation d’emploi.

  • Méthode de calcul en cas de recours à des Ecap (Emplois Exigeant des Conditions d’Aptitude Particulière)

Le décret a modifié la méthode de contribution lorsque l’entreprise recourt à des travailleurs handicapés sur les emplois exigeant des conditions d’aptitude particulières (Ecap). Cette modulation prend la forme d’une déduction du montant de la contribution annuelle.
Le montant de la déduction est égal au produit de l’effectif de l’entreprise (calculé selon les modalités de la sécurité sociale) occupant un ou plusieurs emplois qui relèvent des catégories exigeant des conditions d’aptitude particulières par 17 fois le Smic brut.
Attention : le Gouvernement a annoncé une modification à venir de la liste de ces emplois.

L’article L’obligation de déclaration d’emploi pour les travailleurs handicapés est apparu en premier sur Unsfa.

0 Comments

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.